Est-on obligé de prendre une assurance pour un crédit immobilier ?

L’assurance lors d’un crédit immobilier n’est pas une obligation. Toutefois, l’établissement prêteur peut la réclamer pour prévenir les risques liés à l’invalidité et au décès de l’emprunteur. Dans ce cas, ce dernier n’est pas tenu de choisir l’assurance présentée par le prêteur.

Comment choisir l’assurance ?

L’établissement qui propose le crédit immobilier peut vous présenter une offre d’assurance et vous pouvez l’accepter, mais vous pouvez aussi la refuser. L’emprunteur peut choisir librement son assureur lors d’un prêt. Il peut notamment se tourner vers assurandme.fr Toutefois, le contrat d’assurance doit présenter un même niveau de garantie que celui fourni par l’organisme prêteur. Donc, pour choisir la bonne assurance, vous devez comparer toutes les offres sur le marché. En outre, vous devez savoir que pour résilier un contrat d’assurance vous disposez d’un délai de 1 an à partir de son paraphe. Pour cela, vous devez envoyer une lettre de résiliation à votre assureur, par courrier recommandé, au plus tard 15 jours avant le délai, c’est-à-dire avant les 12 mois.

Quels sont les risques que doit couvrir l’assureur ?

Les prêteurs exigent souvent la couverture des risques contre la maladie, le décès, la perte d’emploi et l’invalidité. Certains établissements prêteurs peuvent exiger d’autres couvertures.

Qu’est-ce qu’un questionnaire médical ?

Il y a ce qu’on appelle questionnaire médical que l’assureur demande à l’emprunteur de compléter pour évaluer son état de santé et afin d’établir les risques à couvrir. L’emprunteur est tenu de remplir ce questionnaire en toute bonne foi, car sinon l’assureur peut annuler le contrat. Donc, en cas de fausse déclaration ou d’omission intentionnelle, les couvertures peuvent être annulées. Par ailleurs, en cas de doute, l’assureur peut exiger un bilan médical complémentaire.

Qu’est-ce qu’on doit savoir si on choisit l’assurance proposée par l’organisme prêteur ?

Si vous choisissez l’assurance proposée par l’organisme prêteur, vérifiez bien qu’elle s’accompagne d’une notice listant les risques couverts, ainsi que les modalités de couverture. Vous devez également être averti du coût de l’assurance, notamment le taux annuel effectif, le montant de la prime et la valeur totale due à l’assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.