Loi Pinel : bien défiscaliser en 2018

La loi Pinel mise en place par Sylvia Pinel en 2014 et qui devrait prendre fin le 31 décembre 2017 est reconduit par le ministre de la cohésion du territoire, Jacques Mézard pour quatre ans de plus encore. Avez-vous songé à investir dans la pierre pour l’année prochaine ? Sachez que les avantages de la loi Pinel restent inchangés du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2021.

Une nouvelle opportunité pour investir

Le premier atout du dispositif Pinel est la possibilité de vous constituer un patrimoine parce que la pierre reste une valeur sûre et durable. Par ailleurs, vous investissez presque sans apport personnel puisque l’achat dans le cadre de la loi Pinel est facilement financé par les banques. Vous pouvez également, dès maintenant, préparer votre retraite. Une fois la durée d’engagement écoulée, vous disposez de votre bien comme vous le souhaitez. Vous pouvez continuer à le mettre en location pour percevoir des loyers en complément de votre retraite. Vous pouvez y résider. Vous pouvez également le revendre pour obtenir une plus-value. Mais le plus important est l’avantage fiscal qu’il offre. Il s’élève à 12% pour une mise en location de votre bien immobilier en 6 ans, 18% pour une durée de 9 ans et 21% pour une durée de 12 ans.

Les conditions d’éligibilité

Les conditions d’éligibilité change légèrement pour 2018, en tout cas pour le zonage. L’investisseur doit acheter uniquement en zone A, A bis et B1. Les zones B2 et C ne seront plus concernées. La loi Pinel est recentrée sur les zones très tendues uniquement où la tension du marché immobilier est bien réelle. Pour le reste, les conditions restent les mêmes. Le site www.loipinel-2018.fr vous permettra d’en savoir davantage sur ces conditions. Mais de manière générale, pour bénéficier du dispositif Pinel, il faut être un contribuable français. Vous achetez un immobilier neuf ou en travaux en respectant les règles de performance énergétique. Votre investissement est limité à deux achats par an, pour 5 500€ par m2 et un montant total de 300 000€. Vous devez impérativement mettre en location le bien en respectant les plafonds de loyers selon la zone et les plafonds de ressources du locataire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.