Investir dans le logement étudiant sous la Loi Pinel

On compte près de 2,5 millions d’étudiants en France avec seulement 200 000 logements au sein du CROUS. Cet écart considérable offre un large marché pour ceux qui investissent dans l’immobilier. Et avec l’apparition de la loi Pinel, le marché du logement étudiant est devenu porteur sur l’Hexagone.

Les conditions à suivre

Pour profiter des avantages proposés par la Loi Pinel en investissant dans le logement étudiant, quelques conditions doivent impérativement être respectées par l’investisseur.
La première condition consiste à respecter les plafonds des loyers. La loi Pinel applique un plafonnement des loyers suivant la location du logement. Sous ce régime, l’étudiant résidant dans une résidence étudiante sera assimilé à un simple locataire. Il n’aura donc pas droit à un logement gratuit ni à un prix en dessous du marché. Par contre, il devra signer un bail assorti d’une preuve de paiement. À défaut, le propriétaire devra rembourser l’avantage fiscal perçu dans le cadre d’un investissement locatif.
Par ailleurs, l’étudiant ne devra plus percevoir d’aides au logement comme l’APL ou l’ALF. Si un particulier a décidé de choisir d’investir dans un logement étudiant pour son enfant, il doit comprendre que l’étudiant fils d’un bailleur dans une résidence étudiante ne peut plus percevoir une aide au logement. En effet, un cumul d’avantages fiscaux et d’aides au logement n’est pas admis sous le régime de la loi Pinel.
Il est important de noter que le respect de ces conditions est vital puisque des contrôles peuvent survenir inopinément même après le départ de l’étudiant de la résidence étudiante.

Les avantages à profiter

On s’accorde à dire que la Loi Pinel a révolutionné l’investissement immobilier en proposant de multiples avantages à l’investisseur. Pour ceux qui investissent dans la résidence étudiante, les profits sont d’autant plus importants.

L’emplacement

Le plus souvent, une résidence étudiante est aménagée à proximité d’un campus universitaire. Cet emplacement lui permet d’être desservie par les transports en commun. Ce facteur est primordial en matière de bien locatif plus particulièrement en résidence étudiante.

Le statut fiscal de LMNP

En achetant la résidence étudiante dans le cadre de la Loi Pinel, le bien immobilier est soumis à un statut fiscal particulier : celui de LMNP classique. Grâce à ce statut, une réduction importante d’impôt sera appliquée à l’appartement. De plus, ce statut offre une certaine sécurité au niveau du bail commercial lorsque ce document est signé avec le gestionnaire de la résidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.